Le triple impact d’un site non sécurisé en https !

Rappelons que Google demeure le moteur de recherche numéro un en France avec 92.54 % de parts de marché (Statcounter Mars 2018).

Un site web qui n’est pas encore sécurisé en https risque d’être pénalisé à 3 niveaux !

Le SEO affecté

En avril 2017, des études montraient que la moitié des résultats de recherche en première page Google privilégiaient déjà les sites en https. Fin 2017, une extrapolation indiquait que ce chiffre montait à 65 %. On peut donc préjuger que, dès juillet 2018, Google bannisse les sites non sécurisés de sa première page de résultats !

La sécurité de votre site devient donc un critère encore plus important en SEO (Search Engine Optimization) dans le cadre de votre stratégie de référencement naturel. Il serait dommage de perdre les positions durement gagnées !

Le SEA potentiellement impacté

Ces mesures laissent présager qu’il y aura également un impact sur les campagnes Adwords (campagnes sponsorisées). En effet, on peut imaginer qu’un site non sécurisé aura, à l’avenir, un Quality Score (QS) moindre, ce qui risque de générer des coûts supplémentaires pour vos campagnes de SEA (Search Engine Advertising).

Google n’ira certainement pas jusqu’à bloquer les campagnes Adwords des sites non sécurisés, car son objectif reste de gagner de l’argent. Mais le moteur de recherche n’aura certainement aucun scrupule à vous faire payer plus cher. Plus votre Quality Score est bas, plus les enchères montent ! Telle sera votre punition !

La non-sécurisation dénoncée par le navigateur

« On-site », le navigateur de Google, Chrome, vous dénonce ouvertement aux internautes. Ce qui est fort dommage quand on sait qu’il s’agit du navigateur le plus utilisé en France avec plus de 50 % de parts de marché.

En effet, depuis quelques temps déjà, et comme nous l’avons vu plus haut, Chrome affiche systématiquement si le site que vous consultez est sécurisé ou non. Un site non sécurisé risque donc d’affecter très clairement votre taux de rebond, ce qui, par ricochets, compromettra votre référencement naturel. Si votre site est marchand, la conséquence est encore plus grande avec des risques majeurs d’abandons de panier, et donc une perte de chiffre d’affaires.

En résumé

Si ce n’est pas déjà fait, je vous encourage à switcher rapidement votre HTTP pour un HTTPS, afin d’éviter un triple écueil, qui aura, à terme, des répercussions de coût et d’image sur votre entreprise.

En conservant votre site en HTTP, vous vous coupez clairement l’herbe sous le pied avec le navigateur mais aussi avec le moteur de recherche de Google ! Vous risquez de manquer des opportunités business, payez plus cher vos campagnes Adwords, perdre en visibilité mais aussi et surtout, altérer la confiance de vos clients et votre image de marque ! Le protocole HTTPS doit donc être intégré à votre stratégie digitale ! Et au-delà de tous les aspects que nous venons de voir, n’oublions pas, non plus, que dans le cadre du RGPD (Règlement Général de Protection des Données qui est entré en vigueur le 25 mai dernier), vous devez notamment assurer la sécurité de toutes les données personnelles sur votre site web. Le cryptage des données via un protocole HTTPS est donc essentiel et vivement recommandé.